Damien Seguin et Benjamin Dutreux se sont définitivement bien trouvés. Ils aiment tous deux la bataille intense à laquelle ils se livrent le long des côtes africaines mais ils n’en délaissent pas moins la contemplation à laquelle on peut facilement s’adonner en mer. Le souffle et la vie qu’ils ressentent depuis cette nuit non loin des côtes font fonctionner leur imaginaire. Ils apprécient aussi particulièrement les lumières singulières des ciels nocturnes clairs et étoilés comme le décrivait Damien ce matin :

« On ne voit pas encore les côtes mais on voit qu’il y a vraiment moins de pollution dans l’air par ici. Les nuits sont très jolies, l’air est pur. Nous voyons la lune et les étoiles. C’est assez agréable et le matin nous offre des couleurs pas possibles ! Nous sommes à 20 milles des côtes. On voyait les lumières de la ville en fin de nuit. On a un mélange de gris, de bleu, de rose. C’est vraiment très très joli ! Je n’aurais jamais été aussi proche de l’Afrique en navigation. »

la douzième place, le duo de Groupe APICIL poursuit sa descente, dans l’est, le long de la zone interdite à la navigation, au large de la Mauritanie.

Avec Prysmian Group (Pedote / Le Pape), Fortinet-Best Western (Attanasio / Marsset), Maitre Coq (Bestaven / Dauris) et Nexans-Art et Fenêtres (Amédéo / Berrehar), Damien et Benjamin forment un groupe de poursuivants aux aguets. Les cinq bateaux se tiennent en moins de 50 milles et progressent à 174 milles du tableau arrière d’Initiatives-Cœur, dernier des 6 bateaux de tête. Les leaders menés actuellement par APIVIA sont beaucoup plus étalés d’ouest en est et ont profité du passage des Canaries pour distancier leurs poursuivants.

Dans une vidéo envoyée cet après-midi, le duo de Groupe APICIL explique avoir empanné le long des côtes africaines et trace sa route à l’est sous les effets d’un anticyclone.

« Lors de toute notre descente, un gros anticyclone nous barre la route donc on ne peut pas faire d’ouest. Nous sommes contraints de naviguer à l’est près des côtes. On a approché au maximum des côtes pour aller chercher un angle de vent favorable tribord amure pour notre descente vers le Cap Vert. Le Sahara chauffe très fort dans la journée et il créé une dépression thermique qui modifie la courbure du vent sur le proche Atlantique, c’est cela que nous sommes venus chercher » racontaient en chœur les deux marins. En t-shirt et protégé du soleil par un grand chapeau pour Benjamin, le duo ne se départit pas du sourire qu’il affiche depuis le départ des pontons du Havre et profite de la pression à terre pour enchainer les belles glissades en direction du Cap Vert.

[Changer De Regard] S2 #6 – La route de l’inclusion !

Après 21 jours de course, Damien Seguin et Benjamin Dutreux ont terminé la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre à la 11ieme place et 1er IMOCA Class à dérives droites ! Un grand bravo à ce duo #handivalide qui a porté haut les couleurs de l’#inclusion à bord du bateau Groupe APICIL. A travers la visibilité apportée grâce à ces courses au…

Groupe APICIL, 11è de la Transat Jacques Vabre et 1er bateau à dérives en IMOCA !

Groupe APICIL a coupé la ligne d’arrivée de la 15è édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre ce dimanche 28 novembre à 21h08’21’’ (heure française). Damien Seguin et Benjamin Dutreux terminent 11e en IMOCA et réalisent leur objectif en terminant 1er des bateaux à dérives. Ils ont mis 21 jours, 7 heures, 41…

Martinique en vue !

Pour le moment, seuls deux IMOCA ont franchi la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre. Le premier, LinkedOut, hier après-midi, le second, APIVIA, ce matin à 11 heures. Une arrivée à laquelle commencent à penser Damien et Benjamin Dutreux à bord de Groupe APICIL. Certes, il reste encore 640 milles à parcourir pour le…