Damien Seguin, skipper de Groupe APICIL, vice-champion du Monde de 2.4 mR

Dans un peu plus d’un mois, Damien prendra le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe à bord de Groupe APICIL. Une grande première puisqu’il sera le premier skipper handisport au départ dans la catégorie IMOCA. En attendant ce grand rendez-vous, le skipper a profité d’un petit chantier réalisé à flot sur son monocoque de 60 pieds pour participer la semaine dernière au Championnat du Monde de 2.4 mR. Damien est expert de cette série réservée aux marins en situation de handicap. A bord de ce petit monocoque de 4,20 mètres, il affiche un palmarès impressionnant ! Quatre fois champion du monde, il est aussi double champion paralympique (Jeux Olympiques d’Athènes et de Rio) et médaille d’argent (Jeux Paralympiques de Pékin).

Cette année, le mondial s’est déroulé du 16 au 22 septembre sur le lac Michigan aux Etats-Unis. Damien se classe 2ème de cette compétition et rate d’un point un cinquième titre mondial. C’est l’Australien Matthew Bugg qui remporte le titre. L’Américain Dee Smith complète le podium.

« Ça s’est plutôt bien passé. C’était un championnat difficile dominé par le petit temps. Nous n’avons pas fait une seule manche au-dessus de 7-8 nœuds de vent. Au final, nous faisons peu de manches. 13 manches étaient prévues mais nous n’en avons fait que 7. Ça s’est joué à pas grand-chose car je finis à un point de l’Australien. Je prends un mauvais départ sur la Medal Race mais je réussis à revenir tout au long de la manche. Je me suis bien battu mais je finis à 3 mètres de lui. C’est dommage, je n’ai pas assez maîtrisé mon sujet sur le départ. Globalement, je suis satisfait car ça reste un podium sur un mondial et j’ai eu peu de semaines d’entraînement avant. L’Australien mérite sa victoire. C’est son premier titre donc c’est bien pour lui », explique Damien.

Se mettre dans le bain de la Route du Rhum

De retour en France mardi 25 octobre, le skipper de Groupe APICIL va maintenant se consacrer intégralement à son projet 60 pieds en vue de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe qui s’élancera de St-Malo le 4 novembre prochain.

« Je vais rentrer et voir le travail qui a été fait sur le bateau durant mon absence. Les jours vont s’enchaîner très vite. Dans un mois, le bateau doit être à St-Malo. Il y a encore pas mal de mises au point à faire sur le bateau et je dois m’entraîner. Je vais commencer à me mettre dans le bain de la Route du Rhum. » conclut le skipper.


Et nous avec lui ! Continuez à suivre sa préparation sur ce carnet de bord et sur notre compte Instagram !

Bon vent !

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…

La tête à l’endroit

En passant l’équateur à 6h45 (heure française) ce dimanche 17 janvier, Damien a fait son retour dans l’hémisphère Nord. Un hémisphère qu’il avait quitté il y a quasiment deux mois puisque le skipper de Groupe APICIL avait rejoint le Sud, le 19 novembre dernier. Une étape importante synonyme évidement de « retour à la maison…