Un parcours de 695 milles

Après quelques jours de repos au mois de juillet, Damien et Benjamin Dutreux reprennent le chemin de la compétition dimanche 8 août à Cowes. En effet, le skipper de Groupe APICIL et son co-skipper pour la Transat Jacques Vabre prendront le départ de la Rolex Fastnet Race. Le parcours de 695 milles de cette course en double mènera les 14 IMOCA inscrits de Cowes à Cherbourg en passant par le célèbre Fastnet Rock, situé au sud de l’Irlande.

Un test grandeur nature !

Si Damien a déjà participé à la course en IMOCA il y a deux ans en compagnie de Yoann Richomme, ce sera une grande première pour Benjamin en monocoque 60’. Par ailleurs, ce sera la première course du duo à bord de l’IMOCA Groupe APICIL.

L’occasion pour les deux skippers d’éprouver leur fonctionnement et de se jauger face à la concurrence en vue de la Transat Jacques Vabre qui s’élancera du Havre le 7 novembre.

 

« Ce sera notre première course ensemble. Nous n’avons pas encore beaucoup navigué tous les deux sur le bateau mais l’objectif de la saison reste la Transat Jacques Vabre. Cette Rolex Fastnet Race va nous permettre de nous caler sur notre organisation à bord, les prises de décisions, les manœuvres. Et en plus on va mêler l’utile à l’agréable car cette course nous servira aussi de qualification pour la Transat Jacques Vabre » explique Damien Seguin.

 

Le duo est actuellement en convoyage vers l’île de Wight. Départ de la Rolex Fastnet Race dimanche pour environ trois jours de course.

DÉCLARATIONS

Damien Seguin :

« Ce sera notre première course ensemble. Nous n’avons pas encore beaucoup navigué ensemble sur le bateau mais l’objectif de la saison reste la Transat Jacques Vabre. Cette Rolex Fastnet Race va nous permettre de nous caler sur notre organisation à bord, les prises de décisions. Et en plus on va mêler l’utile à l’agréable car cette course nous servira aussi de qualification pour la Transat Jacques Vabre. Le parcours est toujours le même avec un départ assez magique dans le Solent. Ensuite, il faudra longer les côtes anglaises au près dans un vent qui sera un peu soutenu. C’est un parcours qui demande pas mal de concentration. La course va être intense mais ce n’est pas monstrueusement long. En tous cas, cela va nous permettre de bien se roder. C’est une remise en jambe pour tout le monde. Le bateau est prêt et nous il faut qu’on se dérouille un petit peu. »

Benjamin Dutreux :

« J’ai hâte. Je suis très content d’avoir retrouvé la Team Groupe APICIL et de faire cette course avec Damien. Ça va être une super mise en jambe pour notre préparation. C’est ma première Fastnet en IMOCA ; Je l’ai faite une fois en figaro mais là je pense que nous allons aller un peu plus vite donc c’est cool. »

A bon port aux Sables d’Olonne

C’est à 13 heures ce jeudi que Damien et son équipe ont amarré l’IMOCA Groupe APICIL au ponton du Vendée Globe. La Vendée Arctique aura duré un peu plus de cinq jours pour Damien en raison d’un parcours raccourci pour raisons météorologiques. Partis le dimanche 12 juin, les 25 concurrents de la flotte de la…

Damien 9e de la Vendée Arctique

« Pas simple ! » C’est probablement l’expression qu’a employé le plus souvent Damien Seguin sur cette Vendée Arctique. La course a en effet été une succession de surprises et a nécessité un engagement et un mental à toute épreuve ! Confirmé juste avant le départ par la direction de course, le tour de l’Islande devait constituer une grande…

Pour des raisons de sécurité la course est neutralisée

Décision rare : l’organisation de la Vendée Arctique a choisi de neutraliser la course en raison des mauvaises conditions météo L’organisation a décidé hier soir de neutraliser la course après le passage de la porte située au sud est de l’Islande. Les skippers, une fois cette porte franchie, iront se mettre à l’abri pour laisser…