Damien Seguin et son monocoque Groupe APICIL se sont élancés de Lorient jeudi à 15H52 pour le Défi Azimut. Au menu, un parcours en triangle de 500 milles au milieu du Golfe de Gascogne avec deux marques de parcours à doubler. Une dernière confrontation pour les 17 skippers engagés sur ce Défi avant de se retrouver dans moins de deux mois sur le Vendée Globe.

 

Grand soleil, mer plate, vent d’Ouest de 12 nœuds … toutes les conditions étaient réunies jeudi dernier pour assurer le spectacle. Un spectacle que Damien Seguin n’a pas manqué puisqu’il a réalisé un départ canon en tête de flotte. Lancés à vive allure sur le premier bord de reaching (vent de travers), les concurrents ont passé une première nuit assez agitée et particulièrement active.

 

« C’était assez venté. Nous ne nous attendions pas à avoir autant de vent que ça mais du coup, c’était tonique et c’était bien. Le deuxième bord était un peu moins intéressant car c’était un peu du train-train » confie le triple médaillé paralympique.

Après deux bords de vitesses folles où les foilers ont pu s’en donner à cœur joie, Damien et ses adversaires ont entamé la dernière partie du parcours, la remontée au près vers Lorient. Un dernier acte pas toujours simple à négocier notamment pour les bateaux en tête de flotte, arrêtés par une zone sans vent au niveau de l’île de Groix à une dizaine de milles seulement de l’arrivée. Au final, Damien franchit la ligne en 10è position. Il se classe 2è bateau à dérives droites après celui de Clarisse Crémer (Banque Populaire X). Satisfait de ces 48 heures de navigation qui se sont déroulées sans accroc, le skipper de Groupe APICIL n’a désormais plus qu’une seule chose en tête : le Vendée Globe.

 

« J’ai navigué proprement et j’ai le sentiment d’avoir fait les bons choix. La différence s’est faite sur la vitesse au début et clairement il fallait être un foiler pour être devant. C’était le dernier galop d’essai avec le bateau avant le Vendée Globe. Ça va arriver vite maintenant mais tout fonctionne bien à bord de Groupe APICIL donc je suis ravi. »

Le Groupe APICIL engagé pour l’inclusion sur le village du Vendée Globe !

Parti jeudi soir de Lorient, Damien Seguin, premier skipper handisport à prendre le départ du Vendée Globe a amarré son monocoque 60’ Groupe APICIL hier en début d’après-midi aux Sables d’Olonne ! Engagé aux côtés de Damien depuis trois ans pour promouvoir l’inclusion et l’accompagnement des personnes en situation de handicap, le Groupe APICIL s’apprête,…

[Changer de Regard] #5 : Témoignages de marins

Dans ce cinquième épisode de notre web-série, nous partons à la rencontre de Sam Davies, Armel Tripon, et Jeremie Beyou ! Trois grands marins d’exceptions, concurrents de Damien sur le Vendée Globe, qui ont bien voulu témoigner vis-à-vis de leur regard sur le handicap de Damien.    “L’année dernière je me suis blessée un doigt,…

Damien Seguin : le défi d’une vie

Vous vous demandez comment Damien en est arrivé à être le 1er skipper handisport au départ du Vendee Globe 2020 ? Alors le livre “Damien Seguin, le défi d’une vie” est fait pour vous ! Le 23 septembre est sorti un livre qui retrace l’histoire d’un homme pas comme les autres par Eric Cintas aux…