UN PALMARÈS HISTORIQUE

Damien Seguin, skipper du monocoque 60’ Groupe APICIL a remporté ce jour son cinquième titre de Champion du Monde de 2.4 mR. L’épreuve a débuté le 2 juillet dans la baie de Cadix. 13 manches ont été disputées dans des conditions de navigations optimales. Damien, qui prendra le 27 octobre prochain le départ de la Transat Jacques Vabre en compagnie de Yoann Richomme – récent vainqueur de La Solitaire du Figaro – a laissé très peu de chance à ses adversaires. Lui qui avait raté de peu la victoire l’an passé (il avait terminé 2ème) a mis tout le monde d’accord en remportant la Medal Race qui a eu lieu ce dimanche.

damien-seguin-mondial-palmares

Le skipper mène de front sa carrière en 2.4 mR et sa préparation pour le Vendée Globe

Rappelons que Damien est expert de cette série réservée aux marins en situation de handicap. A bord de ce petit monocoque de 4,20 mètres, il affiche un palmarès impressionnant ! Cinq fois champion du monde, il est aussi double champion paralympique (Jeux Olympiques d’Athènes et de Rio) et médaille d’argent (Jeux Paralympiques de Pékin). Ce cinquième sacre en poche, le skipper va désormais se consacrer à son IMOCA en vue de l’échéance de cette année : la Transat Jacques Vabre. En novembre 2020, il sera le premier skipper en situation de handicap à se présenter sur la ligne de départ du tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, le Vendée Globe.
Damien Seguin, skipper de Groupe APICIL : « Ça s’est super bien passé. Nous avons eu des super conditions de navigation toute la semaine avec du vent, des vagues… Le plan d’eau était assez compliqué. Il fallait bien naviguer tout le temps. Je suis venu ici avec l’intention de bien faire, j’ai réussi. C’est vrai que quand on regarde le résultat, je n’ai pas laissé grand-chose aux autres. Je me suis appliqué dans tous les compartiments de la régate : mes bons départs, la bonne tactique, une bonne vitesse. Je me suis vraiment fait plaisir sur l’eau et contrairement à ce que reflètent les résultats, ça n’a pas été si simple. Je me suis vraiment employé et je n’ai rien lâché. A aucun moment donné, je me suis dit que c’était gagné. J’ai été à fond jusqu’au bout au point de gagner la Medal race. Je suis contente et ça m’a fait vraiment plaisir de refaire du 2.4 mR. Je suis venu chercher de la navigation. Je voulais retrouver le plaisir des nav sur les petites régates. J’adore ça. Maintenant, je vais ranger pendant quelques mois le 2.4 mR au garage et me consacrer à fond à mon projet IMOCA. On va sortir le bateau de l’eau semaine prochaine pour une petite révision puis on reprendra l’entraînement. »

The Ocean Race : deuxième départ pour Damien à bord de l’IMOCA Biotherm.

Arrivés au Cap Vert samedi matin dernier en quatrième position, pour la première étape de The Ocean Race, Damien , et les autres navigateurs de Biotherm, ont repris le large hier à 19h10 précises (heure française). Les 5 IMOCA inscrits sur le tour du monde avec escale et en équipage se sont élancés pour une…

Damien au départ de The Ocean Race dimanche à bord de l’IMOCA Biotherm !

« C’est une belle opportunité » C’est à Alicante en Espagne que Damien a posé, depuis fin décembre, ses valises. En effet, le skipper de Groupe APICIL a rejoint l’équipage de l’IMOCA Biotherm skippé par Paul Meilhat avec lequel il participera aux trois premières étapes de The Ocean Race. Cette course mythique autour du monde…

Groupe APICIL et Damien Seguin, bien arrivés à Lorient

A 13h45 aujourd’hui, Damien Seguin a pu enfin mettre pied à terre à Lorient après le démâtage de son IMOCA survenu dans la nuit de jeudi à vendredi suite à une collision avec un cargo. Accueilli par l’ensemble de son équipe, ses amis, sa famille, ses partenaires, quelques promeneurs et le navigateur japonais Kojiro Shiraishi,…