Une belle place pour notre duo !

Damien Seguin et Yoann Richomme, à bord du monocoque 60 pieds Groupe APICIL, ont franchi la ligne d’arrivée de la Rolex Fastnet Race à Plymouth en 7ème position après 2 jours, 2 heures, 47 minutes, 46 secondes de course. Une belle place décrochée avec courage et détermination pour le duo qui s’est échoué sur un banc de sable dès le début du parcours.

20 IMOCA ont pris le départ samedi à 13h45 de ce parcours de 605 milles entre Cowes et Plymouth, l’occasion pour tous de se tester en vue de l’échéance de l’année, la Transat Jacques Vabre. C’était la première compétition du duo sur le monocoque 60’ Groupe APICIL. L’épreuve a été remportée en IMOCA par Jérémie Beyou et Christopher Pratt à bord de Charal.

L’extraordinaire remontée

Cette péripétie terminée, les deux hommes au mental d’acier sont repartis en mode course à la poursuite de leurs concurrents, échappés loin devant. A bord du monocoque 60’ Groupe APICIL, Damien et Yoann ont cravaché toute la nuit de samedi à dimanche, passant des heures aux manœuvres et s’économisant peu. Dans des conditions météo très aléatoires, tous deux n’avaient alors qu’un seul objectif en tête, faire avancer au plus vite leur machine pour revenir dans le match. Des efforts non ménagés qui ont fini par payer puisqu’au petit matin, Damien et Yoann étaient revenus dans le top 10.

« C’était un bord assez sympa. Nous avions en tête un schéma de ce qu’il pouvait se passer la première nuit mais forcément cela ne s’est pas passé comme ça. Du coup, chacun a dû composer avec ce qu’il avait. Nous n’avons pas trop regardé où étaient les autres. Comme nous ne savions pas trop où passer, c’était tellement compliqué au niveau des conditions, nous avons choisi de naviguer simplement en nous concentrant sur la vitesse du bateau. C’est ce que nous avons toujours réussi à faire. » explique le triple médaillé paralympique.

Une fin de parcours express

Dimanche soir, le duo du Groupe APICIL a paré le célèbre rocher du Fastnet en 9ème position avant d’attaquer à vitesse grand V, la dernière partie du parcours entre les îles Scilly et Plymouth. Ce matin, les deux hommes avaient gagné deux places au classement. Epuisés mais contents de leur course, Damien Seguin dresse un bilan positif de cette première navigation ensemble et de cette première grande confrontation avec leurs adversaires.

« Il y a eu du match, ça a bien joué. Au final, nous avons bien avancé car nous pensions nous prendre une fessée par les foilers. C’est vrai qu’ils vont plus vite mais au final, ils ne nous mettent pas tant de temps que ça. Nous avons bien géré la dernière partie du parcours sous spi. Ça allait vite. Globalement, nous sommes contents de ce que nous avons fait et du bateau. Nous avons été au taquet et nous étions surtout très contents de naviguer ensemble, Yoann et moi. »

Groupe APICIL s’est refait une santé !

Trois mois après l’arrivée de son premier Vendée Globe – (ndlr qu’il a conclu à la 7e place), Damien Seguin, skipper de Groupe APICIL, partage son temps entre les retours avec son partenaire, son équipe technique, les médias et sa famille. Un planning assez chargé qui colle bien à la personnalité d’un skipper qui ne…

Damien répond aux questions des enfants !

Le vendredi 26 mars dernier se tenait une visioconférence entre notre skipper, qui a terminé 7ème du Vendée Globe 2021, et 75  classes d’élèves de toute la France, mais aussi du Québec, de Belgique, de Suisse et du Maroc ! Ils ont suivi Damien durant son tour du monde en solitaire, l’ont encouragé en lui…

« Le Vendée Globe se vit , je ne sais pas s’il se raconte »

Damien Seguin a été le 6e skipper à franchir la ligne d’arrivée du Vendée Globe aux Sables d’Olonne ce matin. Le solitaire boucle un tour du monde exceptionnel qui le place comme la révélation de cette 9e édition ! Avec ses trois médailles paralympiques autour du cou (deux en or, une en argent), Damien abordait…