Vous vous demandez comment Damien en est arrivé à être le 1er skipper handisport au départ du Vendee Globe 2020 ?

Alors le livre « Damien Seguin, le défi d’une vie » est fait pour vous !

Le 23 septembre est sorti un livre qui retrace l’histoire d’un homme pas comme les autres par Eric Cintas aux éditions Glenat.

Damien a toujours su ce qu’il voulait faire de sa vie. La preuve : ses deux titres aux JO d’Athènes et de Rio, ses trois Route du Rhum accomplies entre 2010 et 2018, sa victoire dans le Tour de France à la voile en 2017 démontrent bien que le handicap n’est pas une anomalie mais peut être un formidable moyen d’insertion pour les jeunes.

 

Champion, avec le souci de la transmission, il a créé l’association « Des pieds et des mains » qui continue avec lui le combat sur tous les pontons pour rendre la voile accessible. À l’instar de son père, guide de haute montagne, Damien est un véritable meneur pour ces sportifs handicapés, en même temps qu’il est devenu un exemple à suivre pour n’importe quel marin valide.

 

Son histoire est peu banale, puisqu’elle va trouver un accomplissement avec son engagement dans le Vendée Globe en 2020, l’Everest de la voile. Faire le Vendée à une main, un défi fou ? Non, juste une course qui s’inscrit dans la logique du personnage, drôle et attachant, courageux et professionnel, méticuleux et ambitieux.

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…

La tête à l’endroit

En passant l’équateur à 6h45 (heure française) ce dimanche 17 janvier, Damien a fait son retour dans l’hémisphère Nord. Un hémisphère qu’il avait quitté il y a quasiment deux mois puisque le skipper de Groupe APICIL avait rejoint le Sud, le 19 novembre dernier. Une étape importante synonyme évidement de « retour à la maison…