Ce dimanche aux environs de midi, Damien et Benjamin Dutreux ont franchi l’équateur !

L’occasion pour les deux skippers de nous envoyer un petit message teinté d’humour :

« on se retrouve « la tête en bas pour trois jours. Attention, ne pas confondre tête en bas comme les Néo-Zélandais et tête dans le sceau comme les Néo-Zélandais du rugby ».

Un moment symbolique pour le duo de Groupe APICIL après un Pot au Noir vigoureux qui, en plus de l’avoir bien ralenti, ne lui a accordé aucun répit.

« Nous y avons laissé des plumes nerveusement et physiquement » confiait Damien.

Désormais, l’équipage poursuit sa route à vive allure en direction de l’archipel brésilien Fernando de Noronha qu’il doit contourner avant d’entamer la remontée vers la Martinique.

Le duo progresse actuellement en 13è position (1er bateau à dérives) à une vitesse moyenne de 18,9, nœuds dans le sillage de plusieurs foilers, Nexans – Arts et Fenêtres et MACSF notamment.

A bord, le short et le T-shirt sont de sortie et les deux skippers cravachent pour tenter de suivre la cadence imposée par les bateaux à foils !

[Changer De Regard] S2 #6 – La route de l’inclusion !

Après 21 jours de course, Damien Seguin et Benjamin Dutreux ont terminé la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre à la 11ieme place et 1er IMOCA Class à dérives droites ! Un grand bravo à ce duo #handivalide qui a porté haut les couleurs de l’#inclusion à bord du bateau Groupe APICIL. A travers la visibilité apportée grâce à ces courses au…

Groupe APICIL, 11è de la Transat Jacques Vabre et 1er bateau à dérives en IMOCA !

Groupe APICIL a coupé la ligne d’arrivée de la 15è édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre ce dimanche 28 novembre à 21h08’21’’ (heure française). Damien Seguin et Benjamin Dutreux terminent 11e en IMOCA et réalisent leur objectif en terminant 1er des bateaux à dérives. Ils ont mis 21 jours, 7 heures, 41…

Martinique en vue !

Pour le moment, seuls deux IMOCA ont franchi la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre. Le premier, LinkedOut, hier après-midi, le second, APIVIA, ce matin à 11 heures. Une arrivée à laquelle commencent à penser Damien et Benjamin Dutreux à bord de Groupe APICIL. Certes, il reste encore 640 milles à parcourir pour le…