Damien a franchi la ligne d’arrivée de la Guyader Bermudes 1000 Race en 9è position ce samedi 14 mai à 18H05’. Le skipper de Groupe APICIL a mis 6 jours, 3 heures et 25 minutes pour parcourir les 1200 milles du parcours. Cette première course de la saison à bord de son nouvel IMOCA a été l’occasion pour Damien d’éprouver sa machine sous différentes conditions et différentes allures mais aussi de retrouver le mode « navigation en solitaire ». Une étape essentielle dans sa préparation pour la Route du Rhum -Destination Guadeloupe 2022 et qui aura été riche d’enseignements comme en témoignent ses premiers mots à l’arrivée.

« C’était une super course dans le sens où cela m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur le bateau étant donné que nous avons eu des conditions variées et que nous avons passé pas mal de temps sur l’eau. Honnêtement, je ne pensais pas que ça serait aussi long. Nous avons eu du portant dans le petit temps, de la brise au portant pour aller au Fastnet, puis du près avec un gros passage de front et des dépressions. Donc plein de situations différentes qu’il a fallu gérer avec énormément de changements de rythmes de de changements de voiles donc je me suis mis à fond sur le bateau et j’ai énormément travaillé. Parfois de manière excessive mais cela fait partie de mon tempérament. Et puis il fallait que cette régate me serve. Je n’ai aucun regret là-dessus. Je termine exténué et pourtant dès demain, j’ai un championnat d’Europe en 2.4 mR mais ça c’est autre chose. Je crois que je vais être dans un bel état. En tous cas, le bilan est positif. C’est pour l’instant assez anecdotique de parler de résultats. Moi et le bateau allons bien, je pense que nous sommes copains. J’ai vu ses points forts et ses limites et c’est parti pour la saison et ça va aller de mieux en mieux. De toute façon, l’objectif de la saison n’était pas de faire un résultat sur cette course mais d’apprendre. L’objectif c’est la Route du Rhum. »

Retour aux sources

Place désormais à une nouvelle épreuve pour Damien qui ne s’arrête pas et enchaine les compétitions. En effet, si celui-ci sera au départ de la Vendée Arctique les Sables d’Olonne le 12 juin prochain avec son monocoque 60’ Groupe APICIL, le triple médaillé paralympique va délaisser son voilier le temps d’une semaine au profit d’un 2.4 mR (petit quillard de 4,20 mètres) sur lequel il a remporté trois titres paralympiques et de nombreux titres mondiaux. Et pour cause ! Dès lundi, il sera à Quiberon pour disputer le championnat d’Europe de 2.4 Mr. Un énorme plaisir pour Damien qui s’exécutera dans son jardin à la barre de ce petit bateau qui lui a procuré tant de joies mais comme il le précise « une transition assez brutale » pour celui qui vient tout juste d’en découdre avec la Guyader Bermudes 1000 Race.

The Ocean Race : deuxième départ pour Damien à bord de l’IMOCA Biotherm.

Arrivés au Cap Vert samedi matin dernier en quatrième position, pour la première étape de The Ocean Race, Damien , et les autres navigateurs de Biotherm, ont repris le large hier à 19h10 précises (heure française). Les 5 IMOCA inscrits sur le tour du monde avec escale et en équipage se sont élancés pour une…

Damien au départ de The Ocean Race dimanche à bord de l’IMOCA Biotherm !

« C’est une belle opportunité » C’est à Alicante en Espagne que Damien a posé, depuis fin décembre, ses valises. En effet, le skipper de Groupe APICIL a rejoint l’équipage de l’IMOCA Biotherm skippé par Paul Meilhat avec lequel il participera aux trois premières étapes de The Ocean Race. Cette course mythique autour du monde…

Groupe APICIL et Damien Seguin, bien arrivés à Lorient

A 13h45 aujourd’hui, Damien Seguin a pu enfin mettre pied à terre à Lorient après le démâtage de son IMOCA survenu dans la nuit de jeudi à vendredi suite à une collision avec un cargo. Accueilli par l’ensemble de son équipe, ses amis, sa famille, ses partenaires, quelques promeneurs et le navigateur japonais Kojiro Shiraishi,…