Grand Prix Guyader (en équipage) – Courses en baie de Douarnenez – Du 5 au 7 mai 2018

Une course en équipage unique !

Le Grand Prix Guyader est une épreuve combinant des « Run » (épreuves consistant à effectuer le meilleur temps sur un parcours d’une longueur comprise entre 1 et 4 milles en baie de Douarnenez) et des courses côtière.

C’est un événement unique. Il est le seul à rassembler autant de marins de multiples disciplines. Les ténors de la planète voile s’y retrouvent.
On y croise les grands bateaux de course au large, les mythiques Dragon, les Diam 24, les Kite à foil et autres engins de vitesse qui défient les bêtes de course au large et même une flottille de bateaux de pêche sportive.

Sport, spectacle et convivialité sont les fondamentaux de cet événement.

Des bons résultats pour Damien Seguin et son équipage !

Damien a choisi de ne pas faire toutes les courses, mais de se consacrer avec son équipe sur 2 courses côtières.
Sur ces 2 courses il finit deuxième ! Dont un finish aux coudes à coudes avec Jean Le Cam qui termine troisième.
Le GP Guyader était l’opportunité idéale de tester le bateau et de prendre confiance avec celui-ci.

Bermudes 1000 race – Douarnenez > Cascais en duo puis Cascais > Douarnenez en solo- Départ le 9 mai 2018

Un nouvelle course sur le circuit IMOCA : la Bermudes 1000 Race

La Bermudes 1000 Race est une nouvelle course du circuit Imoca permettant, notamment, aux skippers participant au Grand Prix Guyader de rallier Cascaus, au Portugal. C’est la première course au large, en solitaire, depuis le Vendée Globe 2016-2017. Le départ de cette première édition sera donné à Douarnenez le 9 mai, pour une arrivée à Cascais, au Portugal, en passant par le Fastnet d’Irlande, soit 1.000 nautiques au total.

L’intérêt de cette Bermudes 1000 Race est aussi sportif. L’épreuve est qualificative pour la Route du Rhum, en novembre prochain. A noter que cette course peut se faire en duo, c’est la formule choisie par Damien Seguin qui naviguera avec Jean Le Cam sur cette course.

L’objectif:  faire la course en duo avec Jean Le Cam, préparateur de Damien jusqu’au départ de la Route Du Rhum pour apprendre au maximum à ses côtés, apprivoiser le bateau dans des conditions offshore, et bien se caler avec Jean sur les conditions à bord.

Une qualification à la clé pour Damien !

Les six IMOCA en lice (cinq solitaires et un duo) se sont donc élancés, propulsés par un flux de secteur nord-ouest soufflant entre 8 et 10 nœuds, sur un morceau de 1000 milles. Un parcours que la Direction de course a modifié le matin afin d’éviter des rafales à plus de 40-45 nœuds et une mer démontée au large de La Corogne. Reste que qui dit conditions moins violentes, ne signifie pas pour autant moins physiques car ce nouveau tracé a obliger les marins à composer avec des vents très changeants, notamment en force, et donc à multiplier les changements de voile!

J’étais très content de repartir en mer, mais aussi très content du nouveau parcours proposé par la Direction de course. Pour une première cette saison, c’était bienvenu. Ce n’est jamais très utile d’aller dans des conditions où potentiellement il peut y avoir de la casse. Mais c’était très sympa, avec quand même deux passages de fronts. Des cas d’école qu’on est susceptible de retrouver sur quasiment toutes les transats. C’était parfait pour apprendre les différentes configurations de voiles car sur un 60 pieds, il y a forcément une approche différente à avoir que sur un Class40 ou sur d’autres bateaux sur lesquels j’ai l’habitude de naviguer. Après l’aller en duo avec Jean, je suis reparti de Cascais seul à bord du bateau. C’était costaud, mais j’ai réussi à rejoindre à Douarnenez et la Direction de course a validé ma qualification pour la Route du Rhum ! C’est une super nouvelle qui me permet de me concentrer sur les améliorations et adaptations du bateau. Damien Seguin

Damien répond aux questions des enfants !

Le vendredi 26 mars dernier se tenait une visioconférence entre notre skipper, qui a terminé 7ème du Vendée Globe 2021, et 75  classes d’élèves de toute la France, mais aussi du Québec, de Belgique, de Suisse et du Maroc ! Ils ont suivi Damien durant son tour du monde en solitaire, l’ont encouragé en lui…

« Le Vendée Globe se vit , je ne sais pas s’il se raconte »

Damien Seguin a été le 6e skipper à franchir la ligne d’arrivée du Vendée Globe aux Sables d’Olonne ce matin. Le solitaire boucle un tour du monde exceptionnel qui le place comme la révélation de cette 9e édition ! Avec ses trois médailles paralympiques autour du cou (deux en or, une en argent), Damien abordait…

« L’arrivée la plus palpitante jamais vue sur une course au large »

Alors que les premiers skippers s’apprêtent à franchir dans quelques heures la ligne d’arrivée du Vendée Globe 2020, Damien Seguin précise le point de vue qu’il a expliqué hier au sujet des bonifications. Un message qu’il a exprimé alors même qu’il est, comme l’ensemble des skippers de tête dans un état de fatigue avancé. Il…