Spi, un mot à la fois court et mystérieux

Peut-être avez-vous déjà entendu cette appellation mystérieuse dans la bouche des marins : le spi… Mais savez-vous de quoi il s’agit exactement ?

Le spi est en fait l’abréviation de spinnaker. Il s’agit d’une voile avant qui ressemble à un parachute ou une montgolfière.

Le spi est utilisé lors d’allures portantes et contrairement aux autres voiles de l’avant, le spi n’est pas fixé sur l’étai.

Il existe deux types de spi : symétrique (qui nécessite un tangon pour le maintenir) et asymétrique (qui ne nécessite pas de tangon).

Pour hisser ou affaler le spi, il est nécessaire d’être au grand large et d’avoir un bateau équilibré.

Le lexique du lexique !

Pour que le vocabulaire marin n’ait plus de secret pour vous, voici la définition de quelques termes présents dans cet article :

  • Allure portante: allures dans lesquelles le vent vient par le travers du bateau. S’il arrive à 90°, il s’agit du travers. De ¾, c’est le largue ou le grand largue. De l’arrière, c’est le vent arrière.
  • Etai: cordage tendu de l’avant du navire à la tête du mât et destiné à consolider ce mât contre les efforts qui s’exercent de l’avant à l’arrière.
  • Grand largue (et non grand large) : allure portante lors de la laquelle, le vent provient de ¾ arrière.
  • Tangon de spi: élément du gréement des voiles d’avant tenu horizontalement par un « hale » (qui permet de régler verticalement la bôme) et relié au spi par le bras. Il maintient celui-ci.

Vous savez à présent tout sur le spi !


Rendez-vous très prochainement pour la définition d’un nouveau terme de voile. D’ici là continuer à nous suivre sur ce carnet de bord et sur notre compte Instagram.

Bon vent !

The Ocean Race : deuxième départ pour Damien à bord de l’IMOCA Biotherm.

Arrivés au Cap Vert samedi matin dernier en quatrième position, pour la première étape de The Ocean Race, Damien , et les autres navigateurs de Biotherm, ont repris le large hier à 19h10 précises (heure française). Les 5 IMOCA inscrits sur le tour du monde avec escale et en équipage se sont élancés pour une…

Damien au départ de The Ocean Race dimanche à bord de l’IMOCA Biotherm !

« C’est une belle opportunité » C’est à Alicante en Espagne que Damien a posé, depuis fin décembre, ses valises. En effet, le skipper de Groupe APICIL a rejoint l’équipage de l’IMOCA Biotherm skippé par Paul Meilhat avec lequel il participera aux trois premières étapes de The Ocean Race. Cette course mythique autour du monde…

Groupe APICIL et Damien Seguin, bien arrivés à Lorient

A 13h45 aujourd’hui, Damien Seguin a pu enfin mettre pied à terre à Lorient après le démâtage de son IMOCA survenu dans la nuit de jeudi à vendredi suite à une collision avec un cargo. Accueilli par l’ensemble de son équipe, ses amis, sa famille, ses partenaires, quelques promeneurs et le navigateur japonais Kojiro Shiraishi,…