Spi, un mot à la fois court et mystérieux

Peut-être avez-vous déjà entendu cette appellation mystérieuse dans la bouche des marins : le spi… Mais savez-vous de quoi il s’agit exactement ?

Le spi est en fait l’abréviation de spinnaker. Il s’agit d’une voile avant qui ressemble à un parachute ou une montgolfière.

Le spi est utilisé lors d’allures portantes et contrairement aux autres voiles de l’avant, le spi n’est pas fixé sur l’étai.

Il existe deux types de spi : symétrique (qui nécessite un tangon pour le maintenir) et asymétrique (qui ne nécessite pas de tangon).

Pour hisser ou affaler le spi, il est nécessaire d’être au grand large et d’avoir un bateau équilibré.

Le lexique du lexique !

Pour que le vocabulaire marin n’ait plus de secret pour vous, voici la définition de quelques termes présents dans cet article :

  • Allure portante: allures dans lesquelles le vent vient par le travers du bateau. S’il arrive à 90°, il s’agit du travers. De ¾, c’est le largue ou le grand largue. De l’arrière, c’est le vent arrière.
  • Etai: cordage tendu de l’avant du navire à la tête du mât et destiné à consolider ce mât contre les efforts qui s’exercent de l’avant à l’arrière.
  • Grand largue (et non grand large) : allure portante lors de la laquelle, le vent provient de ¾ arrière.
  • Tangon de spi: élément du gréement des voiles d’avant tenu horizontalement par un « hale » (qui permet de régler verticalement la bôme) et relié au spi par le bras. Il maintient celui-ci.

Vous savez à présent tout sur le spi !


Rendez-vous très prochainement pour la définition d’un nouveau terme de voile. D’ici là continuer à nous suivre sur ce carnet de bord et sur notre compte Instagram.

Bon vent !

« Le bateau et moi , allons bien ! je pense que nous sommes copains »

Damien a franchi la ligne d’arrivée de la Guyader Bermudes 1000 Race en 9è position ce samedi 14 mai à 18H05’. Le skipper de Groupe APICIL a mis 6 jours, 3 heures et 25 minutes pour parcourir les 1200 milles du parcours. Cette première course de la saison à bord de son nouvel IMOCA a…

C’est parti !

C’est à 14H40 ce dimanche après-midi que les 24 IMOCA engagés sur la Guyader Bermudes 1000 Race se sont élancés sous un beau soleil Brestois et dans des conditions de vent assez légères. Au menu : 1200 milles à parcourir en direction du phare du Fastnet avant de redescendre vers le Cap Finisterre et de remonter…

Quand un skipper et un apnéiste se rencontrent !

Hier, lors de la Guyader Bermudes 1000 Race, Damien recevait à bord du bateau Groupe APICIL, l’apnéiste Arthur Guerin Boeri, détenteur de six records du Monde et de cinq titres mondiaux. Il vient de parcourir récemment la distance jamais atteinte sous la glace :  105 mètres sans respirer et dans une eau glacée ! Arthur…