Après une nuit complexe, rythmée par de nombreux passages de grains, ça file sur le 60’ Groupe APICIL ! A bord, Damien Seguin ne boude pas son plaisir de faire enfin de longs surfs : « En ce moment, les conditions sont idéales. J’ai 20 – 22 nœuds de vent et grand soleil. J’avance super bien ! » se félicite Damien au téléphone cet après-midi.

Toujours 6ème au classement devant Stéphane Le Diraison et Alan Roura, Damien ne lâche rien à près de 800 milles de l’arrivée et mène la vie dure à ses deux camarades de jeu, 40 milles derrière lui. Le rythme soutenu offre peu de répit au skipper qui passe une grande partie de son temps aux réglages et à la manœuvre. Et quand Damien ne travaille pas, il fait le « ménage ». Et pour cause, depuis quelques jours, de nombreux poissons-volants viennent lui rendre visite. Après 11 jours de mer, son moral et sa détermination sont intactes.

Damien joint au téléphone

Tout va bien. Je me suis peu reposé cette nuit car il y a eu pas mal de grains et peu de vent. C’était assez compliqué à gérer mais au final, ce n’est pas une mauvaise nuit. En ce moment, les conditions sont idéales. J’ai 20 – 22 nœuds de vent et grand soleil. J’avance bien. Les poissons-volants s’invitent depuis quelques jours à bord du bateau. J’ai réussi à distancer Alan ces dernières 24 heures. Nous faisons un beau match avec Stéphane. Ça devrait se jouer à pas grand-chose entre nous. Je vais continuer encore sur ce tribord amure assez loin puis je ferai un dernier empannage qui m’emmènera bâbord jusqu’en Guadeloupe.


Rendez-vous très vite pour des nouvelles dans notre carnet de bord. Continuez de consulter notre compte Instagram.

Bon vent !

Damien Seguin, Monsieur bonne humeur !

La bataille fait rage en tête de la flotte du Vendée Globe. La première place change de mains régulièrement entre Bureau Vallée et Apivia. Mais au dernier classement, c’est Louis Burton qui a l’avantage sur Charlie Dalin. Les deux hommes, qui font une route vers l’ouest, vont devoir avoir le cœur bien accroché et garder…

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…