A environ 24h de son arrivée en Guadeloupe, Damien progresse à bonne allure vers son île. Dans l’impossibilité d’utiliser son grand gennaker depuis hier, il fait route sous petit gennaker dans un vent relativement stable de 17 à 19 nœuds, sans grain pour l’instant.

La très bonne nouvelle de la nuit, c’est que, malgré la perte de sa grande voile de portant, il ne semble pas trop pénalisé pour l’atterrissage sur la Guadeloupe et fait route directe vers la Tête à l’Anglais, pointe nord ouest de l’île.

J’essaie de trouver le bon compromis entre ma vitesse et l’angle de descente que je fais pour essayer de ne pas avoir à tirer de contre bord pour arriver sur la Gwada. C’est intéressant de voir que le travail paie aussi par rapport à mes adversaires directs. Ils ne me reprennent presque rien malgré mon manque de grand Gennaker devant, commente le skipper de Groupe APICIL.

Se reposer pour aborder la dernière ligne droite de la manière façon

Après avoir passé plus d’une heure hier à récupérer son immense voile (350 m²) tombée à l’eau, il a pu se reposer pour reprendre des forces et arriver le plus « frais » possible sur l’ile. « J’essaie aussi de me reposer un peu, je pense que c’est sage de ne pas aborder le contournement de la Guadeloupe dans un état trop fébrile ». Lui qui a vécu de nombreuses années en Guadeloupe sait mieux que quiconque que le tour de l’île de nuit, va nécessiter une vigilance maximale. Un objectif : ne pas se faire piéger trop longtemps dans les dévents.

A 12h30 ce dimanche, Damien navigue toujours en 6e position à 175 milles du but. Il devance le suisse Alan Roura de 68 milles et décalé dans le sud de Groupe APICIL et Stéphane Le Diraison de 101 milles. Il est attendu demain matin en début de matinée (heure locale) soit début d’après-midi (heure française).

Classement de la classe IMOCA à 12h30, ce dimanche 18 novembre

  1. Paul Meilhat / SMA (arrivé le 17 novembre à 1h23’18’’)
  2. Yann Eliès / UCAR Saint-Michel (arrivé le 17 novembre à à 3h38’30’’)
  3. Alex Thomson / Hugo Boss (arrivé le 16 novembre à 13h8’58’’)
  4. Vincent Riou / PRB (arrivé à 17 novembre à 14h21’08’’)
  5. Boris Hermann / Malizia 2 – Yacht Club de Monaco (arrivé le 17 novembre à 17h 47’ 30’’)
  6. Damien Seguin / Groupe APICIL à 175,2 milles de l’arrivée
  7. Alan Roura / La Fabrique à 68,5 milles de Groupe APICIL
  8.  Stéphane Le Diraison / Time for Oceans à 101,1 milles de Groupe APICIL

Restez connectés à ce carnet de bord et à notre compte Instagram pour suivre en direct l’arrivée de Damien à Pointe-à-Pitre.

Bon vent !

Damien répond aux questions des enfants !

Le vendredi 26 mars dernier se tenait une visioconférence entre notre skipper, qui a terminé 7ème du Vendée Globe 2021, et 75  classes d’élèves de toute la France, mais aussi du Québec, de Belgique, de Suisse et du Maroc ! Ils ont suivi Damien durant son tour du monde en solitaire, l’ont encouragé en lui…

« Le Vendée Globe se vit , je ne sais pas s’il se raconte »

Damien Seguin a été le 6e skipper à franchir la ligne d’arrivée du Vendée Globe aux Sables d’Olonne ce matin. Le solitaire boucle un tour du monde exceptionnel qui le place comme la révélation de cette 9e édition ! Avec ses trois médailles paralympiques autour du cou (deux en or, une en argent), Damien abordait…

« L’arrivée la plus palpitante jamais vue sur une course au large »

Alors que les premiers skippers s’apprêtent à franchir dans quelques heures la ligne d’arrivée du Vendée Globe 2020, Damien Seguin précise le point de vue qu’il a expliqué hier au sujet des bonifications. Un message qu’il a exprimé alors même qu’il est, comme l’ensemble des skippers de tête dans un état de fatigue avancé. Il…