Alors que les grosses conditions rencontrées ces dernières 72 heures sur la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ont contraint certains IMOCA à jeter l’éponge (Bureau Vallée et Initiatives Cœur) ou à faire un arrêt pour solutionner des problèmes à bord, Damien Seguin poursuit son chemin vers la Guadeloupe. Content d’être toujours en course, le skipper du 60’ Groupe APICIL reconnait avoir vécu un baptême du feu en IMOCA depuis le départ avec des vents à 50 – 60 nœuds. Ces heures éreintantes ont laissé très peu de répit au skipper, qui réalise un superbe début de course.

Actuellement 9ème au classement, Groupe APICIL progresse vers Madère dans le sillage d’Alan Roura (La Fabrique). L’état de la mer et les conditions très complexes obligent Damien à constamment veiller au grain. Le but étant de ne prendre aucun risque et de préserver sa machine.

Dans le vidéo ci-dessous, Damien nous donne quelques nouvelles du bord et elles sont bonnes !

Pour compléter cette vidéo, nous avons pu joindre Damien au téléphone ce matin…

La nuit dernière a été compliquée avec le passage d’un front froid. J’avais encore 30 nœuds en deuxième partie de nuit. Ce n’est pas une partie de plaisir, c’est difficile de se reposer. Là il y a encore de la mer. J’avance au travers. L’essentiel dans de telles conditions, c’est surtout de faire attention au matériel. Les prochaines heures s’annoncent encore compliquées. Je pensais que ce serait plus simple mais la météo est complexe. C’est le bazar devant. La route n’est pas simple à choisir. Il va falloir composer avec l’ouest de l’anticyclone qui va pousser des coudes. Il nous oblige à aller assez sud, certainement vers les Canaries. Là, je ne suis pas encore en approche de Madère mais j’essaie surtout de faire avancer le bateau le mieux possible. Alan n’est pas très loin de moi. C’est intéressant d’avoir quelqu’un à ses côtés.


A très bientôt pour un nouvel article et continuez à suivre notre compte Instagram. #GoDamien

Bon vent !

À lire également


Damien Seguin, Monsieur bonne humeur !

La bataille fait rage en tête de la flotte du Vendée Globe. La première place change de mains régulièrement entre Bureau Vallée et Apivia. Mais au dernier classement, c’est Louis Burton qui a l’avantage sur Charlie Dalin. Les deux hommes, qui font une route vers l’ouest, vont devoir avoir le cœur bien accroché et garder…

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…