Damien et Fabrice, deux skippers handisports à l’assaut de la Route du Rhum

Cette année, pour la première fois dans l’histoire de la Route du Rhum, deux concurrents en situation de handicap ont pris le départ : Damien Seguin et Fabrice Payen. Respectivement, 9ème de la classe IMOCA et 5ème de la classe Rhum Multi à l’heure où nous écrivons ces lignes, ils partagent un même objectif : relier Pointe-à-Pitre.

L’occasion pour nous de leur donner la parole et de partager leur message : rien n’est impossible à qui se donne les moyens de ses ambitions !

Des skippers comme les autres !

Si leurs handicaps diffèrent (absence de main gauche pour Damien et amputation de la jambe droite pour Fabien qui navigue avec une prothèse révolutionnaire), les deux skippers partagent une vision commune du sport de haut niveau et du message qu’ils souhaitent porter quant au handicap et aux différences de manière plus large.

Je m’apprête à participer à la 11ème édition de la Route du Rhum en étant le premier homme augmenté, équipé d’une prothèse électronique. C’est une victoire d’être là et de pouvoir relayer un message sur le handicap, sur la différence. Ces différences ne sont pas des freins au quotidien. Il faut intégrer encore plus les personnes handicapées dans la vie quotidienne et dans le monde du travail – Fabrice Payen

Ce n’est pas au bateau de s’adapter, mais à moi de m’adapter. Le but du jeu est que les gens comprennent que nous, les personnes handicapées, nous pouvons faire la même chose, mais en nous y prenant différemment ! – Damien Seguin

Des parcours hors du commun pour ouvrir la voie…

La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Demandez à Damien… Double médaillé d’or aux Jeux Paralympiques à Athènes et à Rio, le skipper de Groupe APICIL a voulu, en 2005, s’inscrire à la Solitaire du Figaro. Fin de non-recevoir des organisateurs qui ne le « considéraient pas capable de naviguer en bon marin ».

Heureusement, les mentalités et les conditions d’accès aux courses ont changé sous l’impulsion de Damien notamment. Suite à cet épisode, Damien a en effet créé l’association Des Pieds & Des Mains avec pour objectif de favoriser l’insertion des personnes handicapées par une pratique mixte de la voile.

Les choses ont évolué depuis 2005. Damien est cette année au départ de la Route du Rhum, pour sa 3ème participation et la 1ère fois dans la catégorie reine des IMOCA. Dans son viseur un défi encore plus grand : participer dans deux ans au tour du monde en solitaire.

Mon histoire a permis d’élever le débat et de changer un petit peu le regard sur le handicap. Cette année, nous sommes deux au départ, mais je pense que dans les prochaines années, nous serons encore plus nombreux. – Damien Seguin

Voile ne rime pas seulement avec voilier, mais aussi avec kite surf…

Rencontre impromptue, entre sportifs de haut niveau, sur les pontons de Saint-Malo… Damien croise le chemin de Chris Ballois… Ce dernier, kitesurfeur handisport (privé d’avant-bras gauche depuis la naissance), excelle dans ce sport à haut-niveau depuis plusieurs années. Il a même battu, en juillet dernier, le record du monde de vitesse valide avec un à une vitesse record moyenne de 35,78 noeuds (66,26 km/h) sur le Mile Nautique (1852 m).

Une performance qu’il nous raconte dans la vidéo ci-dessous :

Un exploit qui prouve que le handicap n’est, en aucun cas, un frein à une pratique sportive de haut niveau et à la réalisation d’exploits hors du commun. Damien, Fabrice et Chris nous le prouvent !


Retrouvez le reportage consacré par France Inter à Damien et Fabrice en cliquant ici.

Et toutes les nouvelles de Damien, actuellement 9ème du classement IMOCA sur notre compte Instagram.

Bon vent !

À lire également


Damien Seguin, Monsieur bonne humeur !

La bataille fait rage en tête de la flotte du Vendée Globe. La première place change de mains régulièrement entre Bureau Vallée et Apivia. Mais au dernier classement, c’est Louis Burton qui a l’avantage sur Charlie Dalin. Les deux hommes, qui font une route vers l’ouest, vont devoir avoir le cœur bien accroché et garder…

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…