La bonne nouvelle est tombée ce matin ! C’est reparti pour Damien Seguin qui est parvenu à résoudre l’ensemble de ses problèmes de pilote automatique. Un immense soulagement pour le solitaire qui, comme à son habitude, a fait preuve d’un courage incroyable et d’une volonté sans faille pour réparer. Et si le marin a passé une grande partie de son temps ces dernières 48 heures à bricoler, cette réussite n’aurait pas eu lieu sans le soutien inconditionnel de son équipe technique !

 

En effet, rappelons que depuis la nuit de dimanche à lundi, le skipper de Groupe APICIL rencontrait des soucis de pilote automatique lui remémorant des mauvais souvenirs de Route du Rhum où les pannes d’électronique s’étaient succédées et avaient rendu sa course extrêmement difficile. Condamné à trouver des solutions puisque son pilote principal ne répondait plus et que celui de secours décrochait constamment, Damien s’est mis un temps à la cape hier pour tenter de bricoler. Le skipper et son équipe technique à terre se sont arrachés les cheveux toute la journée pour trouver les solutions.

 

Les bonnes nouvelles sont arrivées en deux temps…D’abord hier dans la soirée – après une longue journée de bricolage qui n’a laissé aucune place à Damien pour se reposer et se nourrir – le triple médaillé paralympique est parvenu à récupérer une partie de son pilote de secours. Un peu de baume au cœur pour le skipper qui, a pu aller enfin dormir un peu même si ce pilote barrait en mode dégradé.

 

Puis, après quelques heures de sommeil salvatrices, le solitaire a pris le temps ce matin d’avaler un petit-déjeuner à la « Jean Le Cam » comme il nous l’explique dans la vidéo. Krisprolls et beurre demi-sel au menu… Ragaillardi et plus que jamais motivé, Damien a poursuivi les échanges avec son équipe à terre. Un Team technique qui, depuis plus de 48 heures étudie sans relâche toutes les possibilités pour permettre à son skipper de repartir en mode course avec un bateau à 100% de son potentiel. Une nouvelle procédure a été envoyée à Damien vers 9 heures ce matin pour tenter de reconnecter le pilote principal, le plus performant. Un travail qui a porté ses fruits puisque Damien a pu confirmer quelques minutes plus tard que tout fonctionnait de nouveau à bord de Groupe APICIL.

 

A terre comme en mer, on a entendu résonner un grand ouf de soulagement… Forcément, il a perdu un peu de terrain sur ses concurrents. Il progresse actuellement en 7e position à 36 milles du tableau arrière de Benjamin Dutreux.  Après quelques heures durant lesquelles il a dû mettre sa course entre parenthèses, Damien regarde de nouveau le classement, plus motivé que jamais !

Veuillez accepter les cookies statistics, marketing pour regarder cette vidéo.

The Ocean Race : deuxième départ pour Damien à bord de l’IMOCA Biotherm.

Arrivés au Cap Vert samedi matin dernier en quatrième position, pour la première étape de The Ocean Race, Damien , et les autres navigateurs de Biotherm, ont repris le large hier à 19h10 précises (heure française). Les 5 IMOCA inscrits sur le tour du monde avec escale et en équipage se sont élancés pour une…

Damien au départ de The Ocean Race dimanche à bord de l’IMOCA Biotherm !

« C’est une belle opportunité » C’est à Alicante en Espagne que Damien a posé, depuis fin décembre, ses valises. En effet, le skipper de Groupe APICIL a rejoint l’équipage de l’IMOCA Biotherm skippé par Paul Meilhat avec lequel il participera aux trois premières étapes de The Ocean Race. Cette course mythique autour du monde…

Groupe APICIL et Damien Seguin, bien arrivés à Lorient

A 13h45 aujourd’hui, Damien Seguin a pu enfin mettre pied à terre à Lorient après le démâtage de son IMOCA survenu dans la nuit de jeudi à vendredi suite à une collision avec un cargo. Accueilli par l’ensemble de son équipe, ses amis, sa famille, ses partenaires, quelques promeneurs et le navigateur japonais Kojiro Shiraishi,…