La bonne nouvelle est tombée ce matin ! C’est reparti pour Damien Seguin qui est parvenu à résoudre l’ensemble de ses problèmes de pilote automatique. Un immense soulagement pour le solitaire qui, comme à son habitude, a fait preuve d’un courage incroyable et d’une volonté sans faille pour réparer. Et si le marin a passé une grande partie de son temps ces dernières 48 heures à bricoler, cette réussite n’aurait pas eu lieu sans le soutien inconditionnel de son équipe technique !

 

En effet, rappelons que depuis la nuit de dimanche à lundi, le skipper de Groupe APICIL rencontrait des soucis de pilote automatique lui remémorant des mauvais souvenirs de Route du Rhum où les pannes d’électronique s’étaient succédées et avaient rendu sa course extrêmement difficile. Condamné à trouver des solutions puisque son pilote principal ne répondait plus et que celui de secours décrochait constamment, Damien s’est mis un temps à la cape hier pour tenter de bricoler. Le skipper et son équipe technique à terre se sont arrachés les cheveux toute la journée pour trouver les solutions.

 

Les bonnes nouvelles sont arrivées en deux temps…D’abord hier dans la soirée – après une longue journée de bricolage qui n’a laissé aucune place à Damien pour se reposer et se nourrir – le triple médaillé paralympique est parvenu à récupérer une partie de son pilote de secours. Un peu de baume au cœur pour le skipper qui, a pu aller enfin dormir un peu même si ce pilote barrait en mode dégradé.

 

Puis, après quelques heures de sommeil salvatrices, le solitaire a pris le temps ce matin d’avaler un petit-déjeuner à la « Jean Le Cam » comme il nous l’explique dans la vidéo. Krisprolls et beurre demi-sel au menu… Ragaillardi et plus que jamais motivé, Damien a poursuivi les échanges avec son équipe à terre. Un Team technique qui, depuis plus de 48 heures étudie sans relâche toutes les possibilités pour permettre à son skipper de repartir en mode course avec un bateau à 100% de son potentiel. Une nouvelle procédure a été envoyée à Damien vers 9 heures ce matin pour tenter de reconnecter le pilote principal, le plus performant. Un travail qui a porté ses fruits puisque Damien a pu confirmer quelques minutes plus tard que tout fonctionnait de nouveau à bord de Groupe APICIL.

 

A terre comme en mer, on a entendu résonner un grand ouf de soulagement… Forcément, il a perdu un peu de terrain sur ses concurrents. Il progresse actuellement en 7e position à 36 milles du tableau arrière de Benjamin Dutreux.  Après quelques heures durant lesquelles il a dû mettre sa course entre parenthèses, Damien regarde de nouveau le classement, plus motivé que jamais !

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…

La tête à l’endroit

En passant l’équateur à 6h45 (heure française) ce dimanche 17 janvier, Damien a fait son retour dans l’hémisphère Nord. Un hémisphère qu’il avait quitté il y a quasiment deux mois puisque le skipper de Groupe APICIL avait rejoint le Sud, le 19 novembre dernier. Une étape importante synonyme évidement de « retour à la maison…