En attendant le départ de la Transat Jacques Vabre le dimanche 27 octobre, tous les bateaux et les teams sont réunis dans le bassin Paul Vatine du Havre. Un grand village départ où vous trouverez le stand Groupe APICIL du 18 au 27 octobre, et bien sur notre IMOCA !

 

Au programme :

  • Vous tenterez de résoudre les 4 énigmes pour sortir de l’escape game made in Groupe APICIL. 4 salles pour 4 défis liés au quotidien des personnes en situation de handicap.

 

  • Immergez-vous ensuite en #pleintempete ! Enfilez votre veste de quart, et wincher comme Damien Seguin à l’arrière de l’IMOCA Groupe APICIL en plein tempête au beau milieu de l’atlantique. Sensations garanties !

 

  • Enfin, laissez votre empreinte de main sur la fresque géante sur l’espace Des Pieds Des Mains, l’association créée par Damien pour la mixité handivalide en 2005.

Vous aurez depuis le stand le loisir de voir l’IMOCA Groupe APICIL amarré juste en face. Et vous pourrez même voir Damien et Yoann qui feront leur possible pour venir nous voir au stand et signer des autographes tous les jours à 16h!

A très vite,

Vendée Arctique: Damien Seguin abandonne

Après avoir averti son équipe technique hier à 18h00 que son support d’alternateur avait cassé empêchant ainsi de recharger totalement les batteries, Damien Seguin a rallié Port-La-Forêt ce jour en fin de matinée. Le skipper de Groupe APICIL a été rejoint par sa Team qui a rapidement fait un diagnostic des dégâts à bord.  …

Vendée Arctique: Damien Seguin fait route vers La Bretagne

A 18H00 ce jour, Damien Seguin, skipper du monocoque 60’ Groupe APICIL qui évoluait en 14ème position sur la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne à une vitesse moyenne de 11,5 nœuds a prévenu son équipe à terre qu’il faisait route vers La Bretagne. En cause, la casse du support d’alternateur qui n’est plus solidaire…

Vendée Arctique: Retour en images sur le départ

Damien Seguin, skipper du monocoque 60’ Groupe APICIL s’est élancé hier à 15H30 sur sa première course de l’année : la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne. Un départ que le triple médaillé olympique a pris tout en prudence au vu des conditions météos assez toniques qui accompagnaient la flotte des 20 concurrents : ciel gris, mer…