Premier skipper handisport à participer au Vendée Globe, Damien Seguin réalise une superbe course. Après plus de trois semaines de compétition, le skipper de Groupe APICIL est actuellement classé 6è au classement général. Le triple médaillé paralympique qui, a franchi dans la matinée, le premier Cap symbolique de ce tour du monde sans escale et sans assistance, Bonne Espérance, prouve une fois de plus sa capacité à être au rendez-vous des grands évènements. Lui, qui confiait le jour du départ vouloir « raconter une histoire simple sur ce Vendée Globe : celle d’un gamin né un peu différent mais qui réalise ses rêves comme les autres » force l’admiration par son courage, son audace et son abnégation. Bon nombre d’adultes et d’enfants – atteints ou non de handicap – suivent sa course assidument et se passionnent pour ce parcours exemplaire. A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées qui a lieu demain, retour sur le parcours exceptionnel de Damien Seguin sponsorisé par le Groupe APICIL avec qui il partage et défend les valeurs d’inclusion des personnes en situation de handicap.

Un parcours atypique

 

Né sans main gauche, Damien est bercé dès son enfance dans le milieu du sport notamment au travers de l’activité professionnelle de son papa (professeur d’escalade). Il découvre la voile en 1989 aux Antilles lors de l’arrivée de la Route du Rhum puis s’inscrit dans un club de voile. Mordu de compétitions, Damien enchaîne les supports : quillard olympique Hobbie Cat, Tornado, Formule 18, 2.4 mR … En 2004, à 25 ans, il participe pour la première fois aux Jeux paralympiques d’Athènes et remporte sa première médaille d’Or. Son sacre en poche, il décide alors de se lancer parallèlement dans la course au large. Il choisit le circuit Figaro – celui qui forme au solitaire – mais alors qu’il remporte un premier titre de champion du Monde en 2.4 mR, il n’obtient pas l’autorisation de participer à la Solitaire du Figaro en raison de son handicap. Un véritable coup dur pour celui qui souhaite faire bouger les lignes. Engagé, l’homme créé alors l’association « Des Pieds et Des Mains » pour soutenir les jeunes sportifs handivoile dans leur parcours et favoriser la mixité dans ce sport. Le sportif, quant à lui continue de se battre, s’accroche, prouve et convainc. Un an plus tard, sa patience, sa détermination et sa force de conviction porteront ses fruits. Le skipper est au départ de sa première Solitaire du Figaro. Depuis le marin a fait ses preuves : 3 Route du Rhum (2 en Class 40, 1 en IMOCA), 3 Transat Jacques Vabre (2 en Class 40, 1 en IMOCA) et maintenant l’Everest des mers : le Vendée Globe. Preuve qu’il faut croire en ses rêves !

Un modèle pour certains, un espoir pour beaucoup

 

Depuis 2018, Damien Seguin poursuit sa carrière et continue de raconter son histoire aux côtés du Groupe APICIL. L’entreprise et le marin se sont parfaitement trouvés. Tous deux, défendent les mêmes valeurs : celles de l’inclusion des personnes en situation de handicap.

 

Depuis plusieurs années, le Groupe APICIL fait de son engagement pour l’accompagnement et l’inclusion des personnes en situation de handicap, l’un des axes prioritaires de son action sociale. APICIL a d’ailleurs été pionnier dans ce domaine en créant dès 1995, la Team APICIL : une équipe composée d’athlètes handisportifs de haut-niveau. Engagé à lutter contre les vulnérabilités, à investir sur le terrain de l’innovation sociale, à mettre en place des actions pour lutter contre toutes formes de discrimination et la volonté de changer les regards sur le handicap font d’APICIL un groupe engagé et responsable reconnu. Ensemble, Damien et le Groupe APICIL œuvrent à l’émergence d’un cercle vertueux basé sur la diversité et la solidarité.

 

Et si le solitaire est seul en mer, il sait qu’il peut compter sur le soutien inconditionnel de tout un groupe mais pas seulement ! Depuis son départ sur le Vendée Globe et bien avant, il est soutenu aux quotidiens à travers des centaines de messages reçus des quatre coins de France. Si certaines personnes sont admiratives et intriguées, d’autres – atteintes comme lui de handicap – voient en lui un message d’espoir et de fierté. La course qu’il est en train de réaliser est à la hauteur de son pari – partager avec le plus grande nombre – pour prouver à chacun qu’il est possible de croire en ses rêves. Au 23e jour de course, on peut d’ores et déjà dire que ce pari, là est gagné !

Veuillez accepter les cookies statistics, marketing pour regarder cette vidéo.

Téléchargez le livret pédagogique de la Route Du Rhum !

Afin de permettre aux enfants de mieux comprendre le défi de Damien pour cette Route du Rhum, le Groupe APICIL a créé un livret pédagogique « La Route du Rhum avec Damien » ! Dis-moi Damien, c’est quoi la Route du Rhum ? Cette petite fille espiègle qui questionne Damien au fil des pages, c’est…

« Un bon entrainement pour la Route du Rhum »

A 11H46’15’’ ce samedi, Damien Seguin a franchi la ligne d’arrivée des 48H Azimut solo en 12e position. Le skipper de Groupe APICIL a effectué le parcours de 505 milles en 1 jour 20 heures 40 minutes 15 secondes. Il a mis 4h57’25’’ de plus que le vainqueur, Charlie Dalin (APIVIA). Après un départ sur les…

Magnifique départ en pole position !

C’est à 15H08 ce jour que Damien s’est élancé à bord de son IMOCA Groupe APICIL pour disputer les 48 heures Azimut, une course offshore de 500 milles qu’il réalise en solitaire. Sur le plan d’eau, tout était réuni pour offrir un beau spectacle : soleil, vent de secteur nord-ouest de 7-8 nœuds, une flotte…