Connaissez-vous si bien que ça notre skipper #damienseguin ?

On vous propose un petit flashback pour replonger dans les souvenirs de Damien, c’est parti avec ce premier « Un jour, un souvenir #1 » : L’or aux JO Paralympiques d’Athènes en 2004 en dériveur 2.4mR !

La parole à notre champion qui nous commente cette photo de cérémonie de remise de la médaille d’or :

Ces Jeux Olympiques d’Athènes représentent de très très bons souvenirs pour moi. Je n’arrivais pas avec le statut de favori, plutôt celui d’outsider. C’était surtout l’Allemand qui avait gagné tous les championnats du monde et toutes les régates avant les jeux.
Pour moi, à Athènes, cela a été beaucoup de premières à la fois…. Mes premiers jeux à 24 ans, la première fois que je rencontre toute la délégation paralympique française. Nous étions 220 athlètes ! Les compétitions sur l’eau ont duré une semaine. Ça commence hyper bien car je gagne les deux premières manches. Cela me met dans de bonnes dispositions pour la suite. Et finalement la régate se passe et tout se joue sur la dernière course du dernier jour ! J’arrache la médaille d’or face à l’Américain. C’est une joie énorme ! Toute ma famille était sur l’eau pour suivre cette régate. Ça a été un grand moment. La cérémonie de remise des prix le soir était magique. C’était ma première marseillaise, rien que pour moi. Ce sont des souvenirs inoubliables, extraordinaires. Au final, premiers jeux, première médaille d’or. 100% de réussite.
Et j’ai surtout découvert une grande famille avec laquelle j’ai fait un bon bout de route, la famille paralympique française. J’ai commencé à écrire une super histoire avec mon entraineur, Jean-Jacques Dubois. C’était le début d’une belle série et d’une belle domination qui a duré pas loin de 15 ans en 2.4 mR. Les jeux, c’est vraiment hors norme !

Damien Seguin, Monsieur bonne humeur !

La bataille fait rage en tête de la flotte du Vendée Globe. La première place change de mains régulièrement entre Bureau Vallée et Apivia. Mais au dernier classement, c’est Louis Burton qui a l’avantage sur Charlie Dalin. Les deux hommes, qui font une route vers l’ouest, vont devoir avoir le cœur bien accroché et garder…

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…