Troisième épisode d’ « Un jour, un souvenir #3 » : le baptême du 1er Class40 de Damien, avec un sacré parrain  !

Mon accès à la course s’est fait dans la difficulté avec la solitaire en 2005 qui avait posé débat. On ne m’autorisait pas à y participer en raison de mon handicap. Patrick Poivre d’Arvor est une personne qui a œuvré pour faire avancer le débat… Les relations étaient compliquées entre les organisateurs de la course et moi… Les médias s’étaient aussi un peu emparés du sujet. Et des mots forts comme « discrimination » ont été employés pour parler de la situation.

 

PPDA en a parlé dans son JT au moins deux fois. Puis il a posé le débat calmement pour faire en sorte que les différents acteurs se parlent. Il fallait dépassionner le débat pour arriver à se poser les bonnes questions… C’est ce qu’il a fait. En ce sens, je considère que c’est une personnalité qui a œuvré pour m’aider à défendre mon intégration dans la course au large. Le fait qu’il soit le parrain de mon Class 40 était donc une suite logique pour moi.

 

Avec ce bateau, j’allais enfin me présenter au départ de ma première Route du Rhum – Destination Guadeloupe… 20 ans après avoir vécu la première arrivée que j’avais vu en Guadeloupe quand j’avais 10 ans. Je voulais un parrain représentatif de beaucoup de choses, y compris des moments compliqués de man carrière. J’ai proposé à Patrick de devenir le parrain, il a accepté volontiers. C’était un moment très sympa. Nous n’avons pas cassé une bouteille de champagne mais une bouteille de Rhum Longueteau. Je naviguais avec la famille en Guadeloupe, c’est eux qui m’ont offert la bouteille pour le baptême. Dans ce geste, sur ce moment, on a plein de symboles en même temps. PPDA a, par la suite, toujours suivi mon parcours. C’est quelqu’un d’extrêmement bienveillant

[Changer de Regard] #3 : une rencontre extra-ordinaires

Retrouvez ici le 3ieme épisode de la nouvelle série [Changer de Regard] de la #GroupeAPICILTeamVoile ! Vous découvrirez au fur et à mesure des épisodes comment avec ce projet voile, nous souhaitons favoriser la cohésion sociale en changeant le regard que porte la société sur le handicap. Rencontre exceptionnelle à bord de l’IMOCA Groupe APICIL…

Vendée Arctique: Damien Seguin abandonne

Après avoir averti son équipe technique hier à 18h00 que son support d’alternateur avait cassé empêchant ainsi de recharger totalement les batteries, Damien Seguin a rallié Port-La-Forêt ce jour en fin de matinée. Le skipper de Groupe APICIL a été rejoint par sa Team qui a rapidement fait un diagnostic des dégâts à bord.  …

Vendée Arctique: Damien Seguin fait route vers La Bretagne

A 18H00 ce jour, Damien Seguin, skipper du monocoque 60’ Groupe APICIL qui évoluait en 14ème position sur la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne à une vitesse moyenne de 11,5 nœuds a prévenu son équipe à terre qu’il faisait route vers La Bretagne. En cause, la casse du support d’alternateur qui n’est plus solidaire…