Et voici le 4ième épisode d’ « Un jour, un souvenir #4» : la première Route Du Rhum de Damien, pleine de sens et de fierté pour le marin  !

Ce qui m’a donné envie de faire de la course au large, c’est la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Mon objectif a toujours été d’y participer un jour.

 

Cette première Route du Rhum s’est bien passée, très bien même. Ça ne faisait qu’un an que je faisais du Class 40. On avait acheté le bateau en juillet, on avait eu un planning assez serré pour se préparer. Il y avait un super plateau, nous étions environ une cinquantaine de Class40’ sur la ligne de départ. Je n’ai rencontré aucun problème majeur sur ma traversée, juste la perte d’un spi à la fin du premier tiers du parcours. J’ai dû plonger sous le bateau pour le libérer de la quille… c’était assez flippant ! A l’arrivée, je fais 10e . C’était plutôt correct surtout sans spi.

 

J’ai eu le droit à une superbe fête à l’arrivée. C’était ma première transat en solo, j’ai appris beaucoup. Et surtout, ça m’a donné envie de continuer. Je savais que je devais encore un peu prouver. Ce n’était que 4 ans après mes histoires en Figaro, je pense que pas mal de gens me surveillait….

 

Cette Route du Rhum répond entièrement aux questions que les gens se posaient concernant ma capacité à mener seul un bateau malgré mon handicap et elle me rassure sur mes capacités et mon envie de faire de la course au large. A l’arrivée, je me suis dit : j’y retournerai, c’est sûr.

Damien Seguin, Monsieur bonne humeur !

La bataille fait rage en tête de la flotte du Vendée Globe. La première place change de mains régulièrement entre Bureau Vallée et Apivia. Mais au dernier classement, c’est Louis Burton qui a l’avantage sur Charlie Dalin. Les deux hommes, qui font une route vers l’ouest, vont devoir avoir le cœur bien accroché et garder…

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…