6ième épisode d’ « Un jour, un souvenir #6» : le début d’une longue amitié !

Cette photo date de 2011 et fait suite à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2010, qui était ma première transatlantique en solitaire. Durant cette Transat Jacques Vabre – Le Havre 2011, nous allons jusqu’au Costa Rica. Je décide d’embarquer Yoann Richomme qui participait à sa première transatlantique en course. Nous nous entendions très très bien et nous avions fait la Normandy Channel Race en double, en entraînement avant. C’était un véritable plaisir de travailler avec lui.

 

Cette transat Jacques Vabre s’est hyper bien passée du début à la fin. Nous n’avons pas connu de soucis majeurs avec le bateau ( le 40’ ERDF – Des Pieds et Des Mains, ndlr), nous avons réussi à bien nous amuser et au final, on termine à une superbe 2ème place au Costa Rica. Aujourd’hui, quand je me rappelle de cette transat, je me dis que c’était la transat rêvée car nous avons découvert plein de choses, nous nous sommes très bien entendus et nous avons fait un très bon résultat.

 

Et puis c’était le début d’une longue histoire avec Yoann puisque que nous ferons, par la suite, deux autres transat en course ensemble. Un souvenir qui m’a marqué sur cette transat : C’est quand nous sommes dans la mer des Caraïbes. Nous sommes sous spi et ça va relativement vite. Nous passons un premier grain, nous décidons d’affaler le spi. Au final, le grain n’est pas aussi fort que cela. Deux heures plus tard, arrive un autre grain. Nous nous sommes dits que ce second grain allait être comme le premier, peu intense et passait rapidement. Du coup, nous décidons de garder le spi. Et là, le vent est monté à 30 – 35 nœuds. Moi, j’étais coincé à la barre, Yoann aux écoutes.

 

Nous en prenions plein la tronche et nous n’avions aucune visibilité à plus de 10 mètres. Le bateau part à toute allure. Nous étions sur le fil du rasoir. Nous ne nous parlions pas, on se regardait juste en se disant : oh la la, il ne va pas falloir faire d’erreurs. Et puis ça se termine et là nous éclatons de rires.

 

Ça continue toujours de nous faire rire aujourd’hui !

Damien Seguin, Monsieur bonne humeur !

La bataille fait rage en tête de la flotte du Vendée Globe. La première place change de mains régulièrement entre Bureau Vallée et Apivia. Mais au dernier classement, c’est Louis Burton qui a l’avantage sur Charlie Dalin. Les deux hommes, qui font une route vers l’ouest, vont devoir avoir le cœur bien accroché et garder…

Des allures de Quinté +

Il ne reste plus que 1 900 milles à parcourir pour Groupe APICIL pour apercevoir enfin les Sables d’Olonne soit environ six jours de course. C’est court et long à la fois. Court pour nous à terre qui attendons chaque nouveau classement avec impatience tant la course qui se joue est haletante ! Long pour…

Le monde olympique et paralympique admiratif des performances de Damien Seguin

« Les JO, c’est tellement à part et hors du temps que tu voudrais que cela dure toujours… » Pas sûr que Damien Seguin, 5e du Vendée Globe, en dise autant de la course autour du monde si on lui pose la question aujourd’hui, alors qu’il sort tout juste d’un éprouvant passage du Pot au…