A 18H00 ce jour, Damien Seguin, skipper du monocoque 60’ Groupe APICIL qui évoluait en 14ème position sur la Vendée Arctique – Les Sables d’Olonne à une vitesse moyenne de 11,5 nœuds a prévenu son équipe à terre qu’il faisait route vers La Bretagne. En cause, la casse du support d’alternateur qui n’est plus solidaire du moteur et qui empêche de recharger totalement les batteries.

 

Damien estime qu’il ne peut pas réparer ce problème technique en course. Actuellement à 50% de charge de batterie, Groupe APICIL ne peut compter, en complément, sur ses hydrogénérateurs, moins performants au près. Pour rappel, un manque d’énergie à bord signifierait notamment une impossibilité de récupérer les informations météo indispensables en course et surtout essentielles au vu des conditions de navigation difficiles à venir. Aussi, le triple médaillé paralympique a choisi de rallier la Bretagne pour des questions de sécurité.

 

 

Damien navigue actuellement dans 25 nœuds de vent d’ouest sous 2 ris dans la Grand-voile et J3. Son équipe se prépare à l’accueillir au petit matin demain.

 

 

Plus d’informations à venir.

« Le bateau et moi , allons bien ! je pense que nous sommes copains »

Damien a franchi la ligne d’arrivée de la Guyader Bermudes 1000 Race en 9è position ce samedi 14 mai à 18H05’. Le skipper de Groupe APICIL a mis 6 jours, 3 heures et 25 minutes pour parcourir les 1200 milles du parcours. Cette première course de la saison à bord de son nouvel IMOCA a…

C’est parti !

C’est à 14H40 ce dimanche après-midi que les 24 IMOCA engagés sur la Guyader Bermudes 1000 Race se sont élancés sous un beau soleil Brestois et dans des conditions de vent assez légères. Au menu : 1200 milles à parcourir en direction du phare du Fastnet avant de redescendre vers le Cap Finisterre et de remonter…

Quand un skipper et un apnéiste se rencontrent !

Hier, lors de la Guyader Bermudes 1000 Race, Damien recevait à bord du bateau Groupe APICIL, l’apnéiste Arthur Guerin Boeri, détenteur de six records du Monde et de cinq titres mondiaux. Il vient de parcourir récemment la distance jamais atteinte sous la glace :  105 mètres sans respirer et dans une eau glacée ! Arthur…