Un lexique pour tous les moussaillons !

« Vire de bord, moussaillon », voici une remarque qu’aurait pu s’exclamer le capitaine Haddock ! Mais que signifie, en voile, cette expression qui, entrée dans le langage courant, signifie changer de camp…

Une manœuvre indispensable pour naviguer

Virer de bord, c’est changer le côté dont le bateau reçoit le vent. Cette opération permet de remonter le vent en mettant alternativement la voile d’un côté, puis de l’autre. Avant de virer de bord, il est nécessaire :

  • D’être au près (remonter au vent)
  • D’avoir suffisamment de vitesse pour ne pas que le bateau s’arrête
  • Vérifier à 360° qu’il n’y pas de bateaux dans la nouvelle trajectoire

Une fois ces vérifications faites, le barreur annonce à son équipage « Paré à virer ». Ce dernier se prépare. Quand il est prêt le barreur annonce : « je vire » et lofe, c’est à dire qu’il manœuvre de manière à rapprocher le voilier de l’axe du vent tout en bordant l’écoute de la grand voile au maximum. Les équipiers, s’il y en a, doivent alors se déplacer sous le vent et à l’avant.

Une fois le bateau placé face au vent, on donne légèrement du mou à la grand voile et à l’écoute de winch, tout en embraquant la contre-écoute sur le winch à la main puis à la manivelle.

Pour relancer, le barreur repend une allure au près du vent. On règle la grand voile et la voile avant. Et c’est parti !

Le lexique du lexique !

Pour que le vocabulaire marin n’ait plus de secret pour vous, voici la définition des quelques termes utilisés dans cet article :

  • Border l’écoute : tirer sur le cordage servant à serrer la voile
  • Contre-écoute : cordage opposé à l’écoute (qui deviendra l’écoute si la voile change de côté)
  • Être au près : remonter face au vent
  • Winch : treuil (manuel ou électrique) permettant de tendre les cordages à bord d’un voilier

A présent, vous savez de quelle manière virer de bord ! Bonne navigation et surtout rendez-vous très vite dans ce carnet de bord pour retrouver les aventures de Damien à Saint-Malo avant le grand départ !

Et n’oubliez toujours pas de consulter notre compte Instagram.

Bon vent !

The Ocean Race : deuxième départ pour Damien à bord de l’IMOCA Biotherm.

Arrivés au Cap Vert samedi matin dernier en quatrième position, pour la première étape de The Ocean Race, Damien , et les autres navigateurs de Biotherm, ont repris le large hier à 19h10 précises (heure française). Les 5 IMOCA inscrits sur le tour du monde avec escale et en équipage se sont élancés pour une…

Damien au départ de The Ocean Race dimanche à bord de l’IMOCA Biotherm !

« C’est une belle opportunité » C’est à Alicante en Espagne que Damien a posé, depuis fin décembre, ses valises. En effet, le skipper de Groupe APICIL a rejoint l’équipage de l’IMOCA Biotherm skippé par Paul Meilhat avec lequel il participera aux trois premières étapes de The Ocean Race. Cette course mythique autour du monde…

Groupe APICIL et Damien Seguin, bien arrivés à Lorient

A 13h45 aujourd’hui, Damien Seguin a pu enfin mettre pied à terre à Lorient après le démâtage de son IMOCA survenu dans la nuit de jeudi à vendredi suite à une collision avec un cargo. Accueilli par l’ensemble de son équipe, ses amis, sa famille, ses partenaires, quelques promeneurs et le navigateur japonais Kojiro Shiraishi,…